Achat d’actions entreprise : comment bien estimer la valeur totale ?

Les actions constituent les titres sociaux d’une société anonyme (SA). À la constitution, ces actions ont une certaine valeur : la valeur commerciale. L’entreprise peut s’enrichir ou s’appauvrir au fil des années et voir ainsi la valeur réelle de ses actions fluctuer.

Cette valeur peut augmenter ou diminuer en fonction de divers facteurs. Il est donc nécessaire de procéder à l’évaluation des titres avant la réalisation de certaines opérations comme les offres publiques d’achat, les fusions de sociétés, les ventes de parts sociales et autres. Le but est de fixer une valeur pour les actions.

Plusieurs méthodes permettent de valoriser une action et de déterminer son cours. Découvrez dans cet article différentes manières d’estimer la valeur totale d’une action.

Faire une analyse de la situation globale et financière de la société

Il est toujours utile de connaître les points forts et les points faibles d’une entreprise afin d’estimer sa valeur. Ces informations constituent des éléments d’analyse de la situation de l’entreprise.

Un autre élément de l’analyse de la situation financière est le bénéfice par action. Il s’agit d’un ratio permettant de définir la rentabilité d’une société. Cela permet de connaître la part de profit qui est attribuée à une action. Un bénéfice par action élevé est synonyme d’une entreprise rentable. Vous pouvez effectuer une comparaison entre le bénéfice par action et le cours des actions afin de déterminer les bénéfices de la société.

Comment valoriser une action ?

Déterminer ce que vaut réellement une action est une tâche qui incombe aux investisseurs. Cependant, il est possible d’estimer la valeur totale d’une action (cotée ou non) en utilisant différents modes de valorisation.

L’évaluation boursière

Cette évaluation résulte de la loi de l’offre et de la demande de l’action à la bourse. La valeur boursière du titre est le montant de sa dernière cotation. Elle désigne les éléments dus tels que :

  • les dividendes distribués ;
  • le patrimoine de la société ;
  • les contrats signés.

Le cours en bourse constitue souvent une valeur de référence légale. Aussi, la valeur boursière de la société est égale à la valeur boursière d’une action multipliée par le nombre total d’actions.

Valoriser une action par les actifs

La valorisation par les résultats est l’une des méthodes les plus faciles à appliquer. L’évaluation ici est fondée sur le patrimoine de la société.

Dans ce procédé, la valeur du titre est égale à une quote-part de la valeur du patrimoine. Le but ici est de déterminer l’actif net comptable (ANC), qui correspond à la valeur des actions. L’ANC est la différence entre le total des biens et le total des dettes se trouvant dans le bilan de l’entreprise. La valeur du titre s’obtient en divisant l’actif net comptable par le nombre de titres.

Par exemple, si une entreprise possède un actif valant 50 000 euros et une dette totale de 20 000 euros, alors sa valeur nette est de 30 000 euros. Si son capital est constitué de 1000 actions, la valeur de chaque action sera de 30 euros.

Valoriser une action par les résultats

En vue d’avoir une meilleure vision de la valeur des entreprises, la valorisation des actions peut se faire en tenant compte des résultats antérieurs ou à venir. D’abord, il faut déterminer les résultats de l’entreprise sur une ou plusieurs années. Par la suite, il suffit d’appliquer, selon le secteur d’activité, des multiples pour définir la valeur théorique.

Dans le cas du résultat net, la détermination de la valeur théorique se fait avec le Price Earning Ratio (PER).

Malgré sa simplicité, cette méthode présente l’inconvénient de se baser sur un résultat net qui est assez fluctuant. Les analystes financiers préfèrent alors utiliser un résultat opérationnel et appliquer la même méthode. La seule différence est que le résultat opérationnel n’inclut pas la dette. De ce fait, la valeur obtenue est une valeur d’entreprise.

Cette méthode offre l’avantage d’avoir des résultats fiables et elle permet d’autre part de faire une comparaison entre les entreprises n’ayant pas le même endettement.

Valoriser une action par les flux

Cette méthode de valorisation est privilégiée par de nombreux analystes. Toutefois, elle est assez complexe à mettre en place. La première étape consiste à prévoir les flux futurs de la société sur une longue période.

Ensuite, il faut actualiser ces flux en fonction du taux de rentabilité qu’on souhaite. La valeur de l’entreprise est alors égale à la somme des flux actualisés. Elle est représentée par la trésorerie qu’elle apportera dans le futur. La valeur d’une action ici est égale au quotient du rapport entre la valeur de la société et le nombre d’actions.

Déterminer le juste prix d’une action : méthodes, avantages et inconvénients

Déterminer la valeur d’une action grâce à une évaluation boursière ne permet pas toujours de connaître le prix exact de cette action. De nombreux critères concourent au calcul de la valeur exacte d’une action qu’on prévoit acheter.

Le rendement d’une action

Exprimé en pourcentage, le rendement d’une action se calcule en multipliant par 100, le quotient de la division du montant du prochain coupon (connu ou estimé), par le cours actuel de la bourse. Plus le rendement est élevé, plus l’action est chère et inversement.

Avec cette méthode de calcul, un rendement fort représente une sécurité à la baisse du cours de la Bourse. Elle garantit également une certaine protection, d’autant plus que les actions rapportent plus que les emprunts obligataires.

Toutefois, en utilisant cette méthode, il faut rester prudent en prévoyant le montant d’un dividende. La prévision est accompagnée d’un risque d’erreur assez important.

Le Price Earnings Ratio (PER)

Le PER permet d’évaluer à l’instant la cherté relative d’une action et est exprimé en nombre de fois. Il aide l’investisseur à savoir si une entreprise est sous-évaluée ou surévaluée et donc la valeur probable de son action.

Le PER est la méthode la plus utilisée par les financiers, mais il ne prend pas en compte la croissance des bénéfices puisque les données sont prises à un instant donné.

D’autres méthodes sont utilisées pour estimer la valeur d’une action. Par exemple, on peut se baser sur la capitalisation boursière sur chiffre d’affaires ou sur cash-flow, le prix sur actif net, le Price Earnings Growth (PEG). Cette dernière méthode permet de corriger les insuffisances du PER.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Obtenir le RSA après une démission : comment faire ?

En France, il existe un certain nombre d’allocations mises en place pour soutenir les personnes défavorisées. Au nombre de celles-ci, figure le Revenu de...

Qu’est-ce que Macif Evasion et comment se connecter ?

Macif Evasion est une compagnie d'assurance française qui propose des polices d'assurance voyage pour les personnes voyageant en France ou à l'étranger.  Dans la suite...

7 jours glissants : qu’est-ce que ça signifie ?

L’utilisation des services bancaires est souvent régie par des normes auxquelles les clients sont appelés à se plier pour diverses raisons. C’est le cas...

Comment économiser avec un petit salaire ?

Beaucoup de gens savent qu'il est difficile de vivre avec environ 1 230 euros par mois. Entre les factures, le loyer, les prélèvements mensuels......

Carte bancaire LCL : qu’est-ce que le code de délivrance ?

Les opérations bancaires sont extrêmement sensibles, et une grande attention est requise lors de leurs utilisations. C'est pourquoi la plupart des banques, y compris...