Investissement immobilier : choisir entre le Lmnp et le Pinel

Le secteur de l’immobilier devient de plus en plus attractif et attire les investisseurs. Selon vos ambitions, le Pinel et le Lmnp sont deux statuts politiques capables de vous accompagner.

Que sont-ils exactement ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Vous souhaitez comprendre les avantages et les inconvénients de chaque dispositif ? Découvrez tout cela ainsi que les différences entre les deux dispositifs au sein de cet article.

Le Pinel permet une réduction d’impôt

La loi Pinel est un système d’investissement qui permet de profiter d’une réduction d’impôts dans le secteur immobilier depuis 2014. Pour se voir appliquer la loi Pinel, il est nécessaire que le propriétaire mette son logement en location, nu ou neuf.

Le processus de réduction débute dès la mise en location du bien pour une durée minimale de 6 ans. Le loyer de ce logement ne doit en aucun cas dépasser le plafond défini par le législateur.

De plus, le logement doit se trouver dans une zone éligible au dispositif. Il faut noter que le plafond varie en fonction de la zone de situation géographique où se situe le logement.

Les avantages du Pinel

Les avantages de ce dispositif sont nombreux et couvrent plusieurs aspects.

La réduction des impôts

C’est le principal avantage de la Pinel. Cette défiscalisation qu’offre le dispositif varie en fonction du nombre d’années de mise en location du logement. Pour une location de six ans, la réduction d’impôts correspond à 12% du montant du logement. Pour une location de neuf ans, cette réduction correspond à 18% du montant du logement tandis qu’elle est de 21% du montant du logement pour une location sur 12 ans.

Une meilleure préparation de la retraite

La loi Pinel permet au propriétaire d’économiser de l’impôt et donc d’épargner plus d’argent pour sa retraite. Si celui possède un patrimoine immobilier important, il peut s’assurer d’une bonne stabilité financière.

La possibilité de location à la famille

La loi Pinel permet aux propriétaires de proposer la location aux membres de leur famille. Ces derniers peuvent bénéficier d’un logement neuf et d’un loyer raisonnable. Néanmoins, les membres de la famille ne doivent pas être inscrits sur la même ligne fiscale que le propriétaire.

Les inconvénients du dispositif Pinel

Les inconvénients de la loi Pinel ne sont pas considérables. Toutefois, en fonction de vos besoins, vous pouvez les considérer comme un critère utile pour adopter ce statut ou non.

Le plafonnement

C’est l’un des inconvénients majeurs de la loi Pinel. En effet, le plafond des investissements est de 300 000 euros par an. Le propriétaire ne peut y aller au-delà. Par ailleurs, le plafonnement des loyers se fait selon les zones éligibles. C’est un inconvénient majeur pour les propriétaires, car ils ne peuvent fixer le montant des loyers selon leur désir.

L’indisponibilité du bien en cas de besoin

Le propriétaire est contraint de louer son logement pendant six, neuf ou douze ans pour bénéficier de la réduction en grande partie des impôts. Il ne peut donc avoir accès au bien qu’à l’écoulement de la période d’engagement.

Le statut LMNP pour maximiser ses gains de location

La lmnp désigne la location meublée non professionnelle. C’est un dispositif d’investissement qui consiste pour tout propriétaire à acheter un logement et le meubler avant de le louer. Pour bénéficier de la lmnp, il faut être un particulier sans titre professionnel. De plus, le bien immobilier à mettre en location doit être meublé.

La loi fixe à l’avance l’ameublement à installer. La superficie du logement doit être supérieure à 9 m². Vos revenus annuels ne doivent pas dépasser 23 000 euros. En respectant cette condition, vous bénéficiez du statut de loueur meublé non professionnel.

Les avantages du lmnp

Ce statut offre des avantages très intéressants. Ils profitent aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires.

La possibilité de choisir son régime fiscal

Pour les maisons louées avec des meubles, les bénéfices des propriétaires sont classés parmi ceux industriels et commerciaux. À cet effet, ils peuvent être soumis aux régimes d’imposition micro-BIC ou celui réel.

Le régime BIC est le principe qui s’applique donc défaut. Sous ce régime, les charges et dépenses du propriétaire ne sont pas déduites de l’ensemble imposable. Un abattement de 50% est appliqué. Le régime réel quant à lui déduit les charges et dépenses avant application du taux d’imposition.

L’amortissement

Il est possible d’amortir en lmnp l’investissement pour une période de 30 ans. Cela suppose que les frais qui sont liés sont déduits avant imposition au niveau du régime réel. C’est un élément qui permet de faire des profits car le revenu imposable est moindre.

Une location plus intéressante

Les maisons meublées sont très demandées dans le secteur immobilier. Les propriétaires qui jouissent du lmnp sont donc assurés de ne pas subir de vacances locatives. Par ailleurs, les loyers sont plus élevés que dans le cadre d’une location nue.

Les inconvénients du lmnp

L’amortissement de l’investissement s’étend à 30 ans. Après cette période, le montant imposable devient important. C’est un inconvénient dans le temps qu’il faut tenir compte.

Par ailleurs, les propriétaires qui optent pour le lmnp sont nombreux. Ainsi, vous devez faire face à la concurrence. Il faut également préciser que les meubles doivent être d’une bonne qualité. Ces dépenses vous incombent.

Quelles sont les différences entre le dispositif Pinel et lmnp ?

Du point de vue de l’engagement, la Pinel exige 6 ans au minimum et 12 ans au maximum tandis que la lmnp n’a pas de durée d’engagement prévue. Tout dépend du contrat. Du point de vue de la situation des immeubles, le Pinel est circonscrite dans certaines zones alors que le lmnp n’est pas limitée dans le temps ni géographiquement.

En ce qui concerne les conditions, le dispositif Pinel est limité à deux investissements au maximum et qui sont plafonnés à 300 000 euros. Le lmnp n’impose pas de limite.

Sur le plan fiscal, le Pinel applique une réduction entre 12 et 21% selon la durée de la location. Lmnp prévoit deux régimes au choix. Le plus prisé par les investisseurs limite toutefois l’abattement sur l’investissement. Du point de vue de la rentabilité, il faut noter que le modèle Pinel est moins rentable que celui lmnp.

En bref, le choix entre le statut Pinel et celui lmnp dépend de vos ambitions. Si vous souhaitez obtenir une réduction d’impôt, le premier dispositif est plus indiqué. Si vous visez plutôt la rentabilité, vous devez choisir le statut lmnp.

En ce qui concerne le plafonnement des loyers, il se fait selon les zones éligibles. C’est un inconvénient majeur pour les propriétaires, car ils ne peuvent fixer le montant des loyers selon leur désir.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Obtenir le RSA après une démission : comment faire ?

En France, il existe un certain nombre d’allocations mises en place pour soutenir les personnes défavorisées. Au nombre de celles-ci, figure le Revenu de...

Qu’est-ce que Macif Evasion et comment se connecter ?

Macif Evasion est une compagnie d'assurance française qui propose des polices d'assurance voyage pour les personnes voyageant en France ou à l'étranger.  Dans la suite...

7 jours glissants : qu’est-ce que ça signifie ?

L’utilisation des services bancaires est souvent régie par des normes auxquelles les clients sont appelés à se plier pour diverses raisons. C’est le cas...

Comment économiser avec un petit salaire ?

Beaucoup de gens savent qu'il est difficile de vivre avec environ 1 230 euros par mois. Entre les factures, le loyer, les prélèvements mensuels......

Carte bancaire LCL : qu’est-ce que le code de délivrance ?

Les opérations bancaires sont extrêmement sensibles, et une grande attention est requise lors de leurs utilisations. C'est pourquoi la plupart des banques, y compris...