Comment bien estimer la valeur de sa maison soi-même ?

En tant que propriétaire de maison, il est important pour vous de connaître la valeur marchande de votre bien immobilier. Pour ce faire, nous avons l’habitude de recourir à des spécialistes du domaine ou autres moyens généralement onéreux. À l’opposé de ces solutions, il est bien possible d’estimer sa maison soi-même. Cette alternative apparaît moins dispendieuse et offre plusieurs autres avantages.

Toutefois, pour réussir à estimer correctement sa maison, il est important de connaître certaines astuces. Découvrez dans cet article les techniques pour estimer vous-même la valeur de votre maison.

Pourquoi estimer sa maison soi-même ?

Il existe plusieurs raisons ou situations face auxquelles il serait important d’avoir une connaissance de la valeur réelle de sa maison. D’abord, le fait de maîtriser la véritable côte de sa propriété privée permet de la revendre à de bons prix. En tant que propriétaire de la maison, vous devez certainement connaître la valeur marchande de chacun des biens physiques qui la composent. Cela signifie que vous êtes le mieux placé pour définir la valeur idéale de l’ensemble de ses éléments.

En parlant de la vente de sa propriété, il faut prioritairement inclure sa valeur vénale pour les services des impôts. Ainsi, le fait de savoir calculer l’estimation de sa maison sera un atout pendant le calcul de droits de succession ou de donation. Il en va de même pour les cas des personnes assujetties à l’impôt sur leur fortune.

En réalité, le coût d’une maison sur le marché (montant au mètre carré) est très souvent difficile à établir. Mais lorsqu’il revient au contribuable assujetti aux impôts de le faire, l’on constate qu’il le réalise avec moins d’expertise. Cela se justifie principalement par la tendance à sous-évaluer la côte de sa maison dans l’objectif de réduire ses impôts. Or, l’administration fiscale peut revoir le prix selon les normes en vigueur si elle trouve que l’estimation immobilière élaborée est inférieure à la véritable valeur de la maison.

En dehors de l’importance d’une estimation de sa maison dans les circonstances imposées par le cadre fiscal, il y a également le divorce. Ce fait qui intervient généralement dans les couples constitue une étape cruciale puisqu’il s’agit de partager les biens immobiliers.

Dans ce cas, il revient à chaque partie de décider de la valeur des biens immobiliers concernés. C’est justement dans une telle situation qu’il est important de savoir calculer soi-même l’estimation de ses propriétés immobilières. Néanmoins, il faut reconnaître qu’à un tel stade, cette démarche peut nécessiter d’avoir du recul et un peu plus d’expertise.

Les astuces pour estimer soi-même le prix de sa maison

L’estimation d’une maison peut paraître banale pour certains propriétaires. Mais en réalité, il s’agit d’une démarche à prendre à cœur et à faire avec le plus grand soin puisqu’une mauvaise estimation peut agir négativement sur le prix de la propriété.

À cet effet, il existe des astuces toutes simples qu’il suffit de suivre pour estimer sa maison soi-même selon sa juste valeur.

S’informer sur les prix du marché

Les tendances immobilières varient considérablement en fonction du temps et d’autres facteurs (économiques, géopolitiques, sanitaires, etc.). Avant d’envisager de vendre sa maison, il est donc important de s’imprégner des prix immobiliers sur le marché.

Cette évaluation se fait généralement au mètre carré. Pour mieux la réussir, vous pouvez commencer par prendre connaissance des prix proposés par les plateformes d’annonces spécialisées en ligne ou les agences situées dans les parages de la maison.

Cependant, il faudrait tenir compte de l’emplacement, la surface, la période de mise en vente des propriétés à comparer afin d’être efficace dans l’estimation de sa maison.

Identifier toutes les caractéristiques de sa maison

La modulation de la valeur d’une maison doit être également faite en fonction des biens physiques et des moindres détails qui la composent. Autrement dit, les critères d’estimation varient selon qu’il s’agit d’une :

  • maison en lotissement ;
  • maison mitoyenne
  • villa ;
  • ferme, etc.

Pour parvenir à déterminer les caractéristiques fondamentales de votre propriété, vous pouvez tenir compte de sa surface, son environnement proche, son état. Le nombre de pièces et la présence de garage devraient également impacter la modulation du domicile. Il en va de même pour les critères subjectifs tels que l’atmosphère, le charme ou le décor de la maison.

Estimer les travaux de rénovation

Les éventuels travaux de rénovation à réaliser dans une maison doivent être pris en compte au cours de l’estimation d’une maison. Vous ne devriez pas insérer le coût de ces travaux au sein du montant final de la vente de la maison.

Par ailleurs, lorsqu’il y a plusieurs travaux de rénovation à faire dans un bien, la valeur de ce dernier est généralement revue à la baisse. Parfois, il peut être intéressant de les réaliser vous-même avant la mise en vente de la propriété. Cette approche permettrait au bien de prendre plus de valeur sur le marché immobilier.

Anticiper une marge de négociation

Prévoir une marge de négociation est une approche facultative dans le processus d’estimation de la valeur de sa maison. Néanmoins, il faut reconnaître que cette étape peut facilement vous permettre d’attirer de potentiels acheteurs puisqu’elle consiste à simuler une baisse de prix.

En outre, si la vente de la propriété dure plus que le temps imparti, des mois, voire plus, il est évident que les caractéristiques muables de la maison agissent sur le prix initialement prévu. À cet effet, il serait mieux de refaire, de façon régulière, l’estimation de votre maison.

Mettre de côté l’affection attachée à la maison

Il est bien normal d’éprouver une certaine affection pour sa maison, ce qui pourrait générer des émotions au cours de sa vente. Ces sentiments peuvent être liés à l’histoire de la propriété ou d’autres facteurs personnellement affectifs.

Mais pour estimer sa maison à sa juste valeur, il est important de mettre de côté ces sentiments que l’on manifeste pour son bien.

En réalité, cet attachement particulier pousse les propriétaires à proposer des prix qui dépassent les normes du marché. Cela pourrait compliquer les processus de vente puisque les éventuels acheteurs pourraient rejeter l’offre ou stopper les négociations à cause de la hausse du prix ou revoir ce dernier à la baisse.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Obtenir le RSA après une démission : comment faire ?

En France, il existe un certain nombre d’allocations mises en place pour soutenir les personnes défavorisées. Au nombre de celles-ci, figure le Revenu de...

7 jours glissants : qu’est-ce que ça signifie ?

L’utilisation des services bancaires est souvent régie par des normes auxquelles les clients sont appelés à se plier pour diverses raisons. C’est le cas...

Qu’est-ce que Macif Evasion et comment se connecter ?

Macif Evasion est une compagnie d'assurance française qui propose des polices d'assurance voyage pour les personnes voyageant en France ou à l'étranger.  Dans la suite...

Qu’est-ce qu’un blocage sur PCE ?

Si quelqu'un vous doit de l'argent et qu'il ne paie pas, vous avez peut-être la possibilité de geler son compte bancaire au moyen d'un...

Comment économiser avec un petit salaire ?

Beaucoup de gens savent qu'il est difficile de vivre avec environ 1 230 euros par mois. Entre les factures, le loyer, les prélèvements mensuels......