7 jours glissants : qu’est-ce que ça signifie ?

L’utilisation des services bancaires est souvent régie par des normes auxquelles les clients sont appelés à se plier pour diverses raisons. C’est le cas des retraits et des paiements bancaires qui doivent respecter certains plafonds selon le service mis à disposition. Lorsque ce seuil n’est pas respecté, la banque affiliée bloque l’effectivité des transactions chez le client concerné.

Dans le cas des retraits bloqués, il faudra attendre une période donnée désignée par 7 jours glissants. Pour tout utilisateur de services bancaires, il est important de maîtriser le bien-fondé de ce terme et ses conséquences. Connaître le délai exact lorsqu’il est indiqué 7 jours glissants peut vous éviter bien des ennuis.

7 jours glissants : qu’est-ce que c’est ?

Dans le domaine de la finance, en l’occurrence le secteur bancaire, il existe des plafonds de transactions pour chacun des clients. Il y a deux types de seuil : les plafonds de paiement et ceux de retrait.

Dans le premier cas, le client dispose d’un certain montant à dépenser pour ses paiements durant une période donnée (généralement 30 jours). Pour le cas des retraits, l’utilisateur de la carte bancaire est contraint à une limite de sommes d’argent retirables au cours de 7 jours glissants. Si le client ne parvient pas à respecter le seuil imposé, sa carte bancaire est systématiquement bloquée. C’est ainsi qu’il pourra se retrouver en jours glissants.

Les 7 jours glissants désignent une période de 7 jours successifs qui suivent le dernier retrait ayant occasionné la restriction de la carte bancaire. Si votre dernière action de retrait a eu lieu un jour de la semaine, c’est à partir de celui-ci que les 7 jours glissants seront pris en compte. Il ne faut pas confondre ce fonctionnement de 7 jours glissants à celui d’une semaine ordinaire. Dans ce cas, nous ne parlons pas non plus de jours ouvrés.

Quel délai exactement pour 7 jours glissants ?

Vous avez atteint votre limite de retrait et vous êtes impatient de savoir quand vous pourrez retirer de l’argent à nouveau ? Il est possible de savoir vous-même quand les 7 jours glissants se termineront. Voici comment calculer le délai exact qui correspond à 7 jours glissants.

En réalité, pour savoir quand sa carte bancaire serait à nouveau utilisable, il faut se référer à la dernière fois où elle est utilisée. C’est en fonction de ce repère que vous saurez la date à laquelle la carte sera débloquée par l’institution financière.

Ainsi, si vous avez fait un dernier retrait le mercredi de la semaine, il suffit de compter 7 jours à partir de ce jour même. Par la suite, il faut ajouter une journée supplémentaire. Ce qui signifie que vous devez attendre le 8ᵉ jour après le dernier retrait avec votre carte bancaire pour vous rassurer d’avoir purgé effectivement la période de restriction.

Selon l’exemple où la dernière transaction date de mercredi, il faut attendre le jeudi de la semaine suivante pour effectuer à nouveau un retrait. Il est donc clair que le délai exact de 7 glissants diffère d’une semaine ordinaire qui commence le lundi pour finir le dimanche.

Comment éviter les 7 jours glissants ?

Les conséquences d’une restriction de carte bancaire pour non-respect des plafonds de retraits sont nombreuses. Pour éviter de se retrouver bloqué dans une telle situation, notamment si vous avez besoin d’espèces, il existe quelques solutions.

Vérifier les plafonds de sa carte bancaire

Les plafonds de retrait sur une carte bancaire varient d’une institution financière à une autre. Si vous souhaitez alors être à l’abri des 7 jours glissants, vous devez vérifier les seuils de retraits définis par votre banque. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à votre conseiller ou au service clientèle de la structure financière.

De plus, les seuils de retrait dépendent aussi des clauses de départ que vous avez conclues avec la banque sollicitée. Il faut donc examiner cet accord afin de connaître le montant que vous pouvez retirer pendant un intervalle de temps.

Respecter toujours les plafonds de retrait

Il apparaît peut-être anodin de rappeler à un utilisateur de carte bancaire de toujours respecter les plafonds de retrait. Mais le constat établi est que cette vigilance échappe à l’attention d’un nombre considérable d’usagers de services bancaires. Il convient alors de toujours veiller à respecter votre plafond si vous commencez à effectuer des retraits successifs pendant un court délai. Il en est de même si les sommes d’argent retirées sont consistantes durant un voyage par exemple.

Via l’application de votre banque, il est possible de consulter les plafonds de retrait et de paiement de votre carte bancaire et de suivre leur évolution en temps réel.

Changer de carte bancaire

Comme cela incombe aux banques, les plafonds de retrait varient également d’une carte bancaire à une autre. Très souvent, les clients optent pour des gammes standards (petites ou moyennes). Si c’est le cas et que les plafonds définis ne conviennent pas à vos attentes, vous pouvez choisir une carte haut gamme. Pour cette catégorie, les seuils sont suffisamment élevés pour permettre au client de faire ses retraits en toutes circonstances en étant moins limité par les plafonds de retrait.

Opter pour une formule supérieure

En dehors de la carte bancaire, l’on peut également opter pour une formule bancaire supérieure. Le principe ici est de modifier avec sa banque les clauses initiales qui régissent les conditions de retrait et/ou de paiement. Suite à un tel changement, le plafond de retrait est élargi, ce qui permet au client de limiter les risques de contraintes des 7 jours glissants.

Que se passe-t-il à la fin des 7 jours glissants ?

À la fin des 7 jours glissants, il n’y a pas réellement de démarches particulières à mener. Il vous revient simplement de recommencer vos opérations bancaires comme c’était le cas avant les jours glissants.

Néanmoins, il faut vous assurer que vous avez réellement purgé les jours glissants avant de réessayer toute transaction. En d’autres termes, vous ne devriez réessayer les retraits qu’à partir du 8ᵉ jour suite au blocage de la carte bancaire.

Au cas où votre transaction n’aboutisse pas toujours même après ce délai, il est possible que votre service bancaire soit sujet d’un problème particulier. À ce niveau, il serait mieux de vous adresser à votre conseiller. Alternativement, vous pouvez vous référer directement à la banque concernée pour avoir un aperçu réel des éventuelles causes de cet obstacle.

Articles similaires

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents

Obtenir le RSA après une démission : comment faire ?

En France, il existe un certain nombre d’allocations mises en place pour soutenir les personnes défavorisées. Au nombre de celles-ci, figure le Revenu de...

Qu’est-ce que Macif Evasion et comment se connecter ?

Macif Evasion est une compagnie d'assurance française qui propose des polices d'assurance voyage pour les personnes voyageant en France ou à l'étranger.  Dans la suite...

7 jours glissants : qu’est-ce que ça signifie ?

L’utilisation des services bancaires est souvent régie par des normes auxquelles les clients sont appelés à se plier pour diverses raisons. C’est le cas...

Comment économiser avec un petit salaire ?

Beaucoup de gens savent qu'il est difficile de vivre avec environ 1 230 euros par mois. Entre les factures, le loyer, les prélèvements mensuels......

Carte bancaire LCL : qu’est-ce que le code de délivrance ?

Les opérations bancaires sont extrêmement sensibles, et une grande attention est requise lors de leurs utilisations. C'est pourquoi la plupart des banques, y compris...